Accueil


La rubrique du "Safety Officer"

 Nos Safety Officers, nous donnent dans cette rubrique tout un tas de trucs concernant la sécurité.

Les signes à connaître

 

DÉMARRER LES MOTEURS

Avec votre bras droit ou gauche tendu, bougez votre index dans un mouvement circulaire

TOURNER A GAUCHE

Soulevez votre bras gauche à l’horizontal avec votre coude entièrement tendu

 

Le commentaire de nos Safety Officers : "Vous pouvez également tendre votre bras gauche à 45°"

TOURNER A DROITE

Soulevez votre bras gauche à l’horizontal avec votre coude plié à 45 degrés.

DANGER A GAUCHE

Tendez votre bras gauche à un angle de 45 degrés en désignant le danger

 

Le commentaire de nos Safety Officers : "Vous pouvez également utiliser vos pieds pour signaler le danger. S'il s'agit d'un obstacle tel un véhicule à croiser, l'accompagnement du mouvement par un usage des clignotants est un plus"

DANGER A DROITE

Utilisez vos pieds pour signaler le danger. Tendez-le pour désigner le danger.

 

Le commentaire de nos Safety Officers : "S'il s'agit d'un obstacle tel un véhicule à croiser, l'accompagnement du mouvement par un usage des clignotants est un plus"

ACCÉLÉRER

 

Bougez votre bras gauche de haut en bas avec votre index pointé vers le haut. Ceci indique que le leader veut accélérer

RALENTIR

Tendez votre bras gauche à un angle de 45 degrés et déplacez votre main de haut en bas 

STOP / ARRÊTER

Tendez votre bras gauche à un angle de 45 degrés avec la paume de votre main vers l'arrière

 

Le commentaire de nos Safety Officers : "Vous pouvez également tendre verticalement votre main ouverte" 

 

EN FILE INDIENNE (UNE FILE)

Placez votre main gauche au-dessus de votre casque avec vos doigts tendus vers le haut. Ceci indique que le leader veut que le groupe forme une file indienne (unique).

 

Habituellement ceci est fait pour des raisons de sûreté

 

Le commentaire de nos Safety Officers : "Depuis le 1er janvier 2004, la nouvelle réglementation impose de se mettre en file indienne lorsque le croisement avec les véhicules venant en sens inverse n'est pas possible si l'on roule en deux files"

 

EN QUICONCE (DEUX FILES en "épi de blé")

Tendez votre bras gauche vers le haut à un angle de 45 degrés avec l’index et l’auriculaire vers le haut. Ceci indique que vous pouvez reformer l’accordéon.

SERRER LES RANGS

Tendez votre bras gauche et déplacez-le à plusieurs reprises de haut en bas en un mouvement de traction. Ceci indique que le leader veut que le groupe serre les rangs

 

ÉNERVÉ (restons polis)
(ou "pissed of" en english dans le texte...)

Tendez votre bras gauche vers l’extérieur avec votre coude plié à 90 degrés. Tendez soigneusement votre doigt moyen pour démontrer clairement votre mécontentement en ce qui concerne l'autre type.

 

Le commentaire de nos Safety Officers : "Ceci n’est pas recommandé si vous êtes seul"

 

 

Formations de groupe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRÉPARER UNE SORTIE EN GROUPE

Si il y a beaucoup plus de 10 motos,on aligne en deux colonnes ou plus comme indiqué dans les colonnes A, B, et C de l'image. La colonne A partira d'abord. Ensuite, la colonne B suivra puis, la colonne C.

Si vous voulez rouler avec des amis, vous devez être dans la même colonne. Si vous êtes dans une colonne différente, vous ne roulerez pas dans le même groupe.

Vous devriez parler à un des leader et apprendre l'itinéraire et la destination de votre tour. Dans l'événement peu probable que vous soyez séparé du groupe, tous ne seront pas perdus et vous pourrez rattraper ou rencontrer le groupe à la destination

IMPORTANT: Soyez prêts à partir à l’heure indiquée de départ avec un réservoir plein.

IMPORTANT: Si vous avez des besoins spéciaux, faites-en part au leader de votre groupe. Les motards les moins expérimentés doivent être à l'AVANT du groupe derrière le chef de groupe, PAS à l’arrière. La fin du groupe est constamment exposé à un effet d'élastique et est le plus susceptible d'être séparé du groupe aux intersections

IMPORTANT: Si vous projetez de quitter le groupe pendant le tour, prévenez SVP le leader. Ce n'est pas sympa s'ils doivent vous chercher pour découvrir que vous êtes rentrés à la maison

Si la moto de tête a une radio (CB) c'est une bonne idée que la dernière moto en possède une également. De cette façon les deux motos de contrôle peuvent maintenir le contact. C'est particulièrement utile quand le groupe est séparé

Le commentaire de nos Safety Officers : "Idéalement, le Road Captain qui ferme la marche sera précédé d'un autre Road Captain dont la position restera invariable. Celui-ci devra connaître parfaitement l'itinéraire emprunté.

C'est ce Road Captain et aucun autre qui s'immobilisera en cas de panne, chute d'un participant au Run ou tout autre nécessité.

Il est primordial que ce Road Captain soit également muni d'un téléphone portable ainsi que des numéros d'appels qui pourraient lui être utiles."

ROULER QUINCONCE (EN ACCORDÉON)

On roule généralement en quinconce (en accordéon) pour des raisons de sécurité. L'espace recommandé minimum avec la moto devant vous ne devrait pas être moins de deux secondes (la règle des deux secondes). La moto à votre gauche ou droite ne devrait pas être à moins d'une seconde devant vous. Vous constaterez que deux secondes est une longue distance en roulant vite. C'est une longue distance quand tout va bien. Quand les choses tournent mal, cependant, la distance de deux secondes est partie le temps de vous rendre compte que vous avez des ennuis.

 

La règle des deux secondes est un principe de base auquel il faut essayer d'adhérer, particulièrement à grande vitesse. Il y a des périodes, cependant, où il vaut mieux rouler serré, en ville et en ralentissant pour un s’arrêter. Ceci empêchera les voitures de s’intercaler dans le groupe.  

La dernière moto devrait rouler au milieu des deux colonnes de moto tous phares allumés. Ceci permettra à la moto de tête de voir la dernière moto.

CHANGER DE BANDE SUR AUTOROUTE

En tant que groupe, il peut être difficile de dépasser une voiture roulant lentement sur n'importe quelle route à deux bandes ou plus (même sens de circulation). C'est particulièrement vrai quand la circulation est dense. Souvent il n'y a pas assez de place entre deux voitures pour que tout le groupe se rabatte sur la bande rapide.

La manière d'accomplir ceci est que la dernière moto se mette sur la bande de gauche et garde sa position. Chaque motard devra se déplacer sur la bande de gauche dès que les voitures devant le motard de queue les dépassent. Vous pouvez alors dépasser la voiture lente en groupe dès que le motard de tête se déplace sur la bande de gauche.

Le motard de tête devra se remettre sur la bande de droite après dépassement de la voiture lente. Il est très important que le motard de tête maintienne la vitesse pour faire de la place à tous les autres motards. Chaque motard devra se déplacer sur la bande de droite un par un dès que la voiture lente est à bonne distance. Ceci peut être une vraie chorégraphie pour les autres automobilistes qui observent.

CHANGEMENT VERS UNE BANDE PLUS LENTE

Pendant un changement vers une bande plus lente que le groupe (habituellement vers la droite), la moto de tête se rabat en premier.

 Vous et vous seul êtes responsables de votre propre sécurité. Ainsi, si chaque moto change individuellement de bande à la suite de la première moto (soit de tête ou de queue), vous pouvez réduire le facteur de risque. Regardez toujours TRÈS BIEN tout en faisant la manoeuvre!

Il est important que les motards de tête et de queue parlent entre eux avant le départ pour se mettre d’accord sur la façon de dépasser les voitures.

DÉPASSER SUR UNE ROUTE A DEUX BANDES

Il est habituellement très difficile pour un groupe de dépasser une voiture lente sur une route à deux bandes.

D'une façon générale, on ne dépassera pas une voiture sur une route à deux bandes, en particulier sur des routes rurales, sauf si la voiture est vraiment très lente. Si le motard de tête décide de dépasser la voiture, il revient à chaque motard de décider tout seul s'il veut dépasser. Ne suivez pas la moto devant vous à moins que vous soyez certain que c’est sûr pour vous aussi.

IMPORTANT: Après dépassement de la voiture, avancez. Vous devez faire de la place pour toutes les motos derrière vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

ARRÊTER EN GROUPE A UNE INTERSECTION

En s'arrêtant en tant que groupe à une intersection, défaites la formation décalée et avancez vers la moto à côté de vous. Ceci réduira la longueur du groupe par moitié. Restez dans cette formation jusqu'à ce que vous ayez passé l'intersection. Puisque le groupe est moins long cela prendra la moitié du temps pour dégager l'intersection et augmentera la chance de maintenir le groupe intact

Si vous ne passez pas l'intersection avec le groupe, ne vous inquiétez pas. Ne brûlez pas le feu rouge. Le leader saura que vous n'êtes pas avec le groupe et ralentira, ou vous attendra plus loin.

 

 

Le commentaire de nos Safety Officers : "Lorsque le groupe est scindé pour une quelconque raison, le dernier motard du groupe de tête signale, éventuellement au moyen de l'avertisseur sonore, au motard qui le précède, qu'il y a un problème. Ensuite, il ralentit. L'avant dernier, constatant que le suivant ralentit, signalera à son tour le problème à l'attention du motard qui le précède afin d'attirer son attention, ralentira et ainsi de suite...

Au besoin, dès que le Road Captain ouvrant la route trouvera place pour tout le groupe de tête, celui-ci s'immobilisera afin d'attendre les retardataires.

Si entre-temps, un changement de direction intervient, le dernier motard du groupe de tête s'immobilisera dans le carrefour où le changement de direction est intervenu afin de signaler au groupe retardataire la direction suivie par le groupe de tête."

SE GARER EN GROUPE

Se garer avec une méthode ordonnée réduit sensiblement le temps pour tous de quitter la route et le trafic. Il y a risque de dommages pour les dernières motos bloquant la route afin d'essayer de rester avec le groupe

Une bonne manière de se garer, s'il y a de la place, est pour chaque moto s’avance vers l'endroit de stationnement et fasse une marche arrière. Vous pouvez voir comment ceci est fait sur l'image. Ceci peut être fait très rapidement parce que vous ne devez pas attendre que la moto devant vous ait fini.

 


Le matériel du Road Captain

 

Réglementairement, un Road Captain doit être vêtu d'un gilet fluo.

Théoriquement, celui-ci doit être orange mais s'il est jaune, çà peut convenir. La mention "Capitaine de Route" doit y être apposée mais s'il est écrit "Road Captain" ou "Weg Kapitein", c'est bon aussi.

 

 

Il doit aussi utiliser un signal C3. Idéalement, il sera monté sur un manche.

Ce signal doit être exhibé.

On se demande toujours comment on va faire pour transporter cet objet encombrant et pouvoir le "dégainer" rapidos... Eh bien, voici quelques suggestions :

 

Vous pouvez aussi emporter un sifflet mais celui-ci n'est pas obligatoire...

 

 

Quelques conseils pour les Road Captains

 

 

Quelques conseils concernant le code de la route dans les états CEE.

 

Le permis de conduire délivré par les autorités compétentes de chaque pays de l'Union européenne à un demandeur résidant dans ce pays permet de conduire dans les 15 pays, tant qu'il est en cours de validité, ainsi que dans les pays membres de l'Espace économique européen (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg,
Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède).

Si le permis arrive à échéance, le renouvellement doit se faire auprès des autorités compétentes du pays de résidence.

Deux formats sont autorisés : format papier rose, identique au modèle français, et format carte de crédit plastique
(le format plastifié est interdit).

Il est impératif d'avoir sa résidence "normale" (lieu de résidence pendant un minimum de 185 jours par année civile) dans l'État membre où l'on désire passer son permis de conduire.
Toutefois, si une personne exerce son activité professionnelle dans un lieu différent où se trouvent ses attaches personnelles et y passe plus de six mois, par an, (consécutifs ou non), sa résidence normale reste celle où se situent ses attaches personnelles, à condition qu'il y retourne régulièrement.

Pour obtenir son permis de conduire, il faut passer un examen théorique et pratique, qui diffère selon les États membres. Mais de manière générale, cet examen doit vérifier l'aptitude du conducteur à : discerner les dangers engendrés par la circulation et en évaluer la gravité, maîtriser son véhicule, respecter les dispositions légales du code de la route, déceler les défauts techniques les plus importants de son véhicule, tenir compte des facteurs qui affectent son comportement (alcool, fatigue, déficience de la vue...) et contribuer à la sécurité de tous les usagers.

Dans tous les États membres, l'âge minimal du conducteur d'un véhicule de tourisme est de 18 ans, sauf :
en Irlande et au Royaume-Uni, où il suffit d'être âgé de 17 ans.

Le 17 juin 1998, le Conseil de l'Union européenne a adopté une convention destinée à étendre aux quinze États membres un retrait de permis de conduire décidé par les autorités d'un autre pays que celui de résidence. Une liste d'infractions a été établie: excès de vitesse, conduite en état d'ivresse, refus de se soumettre à un alcootest, conduite sans permis et en général toute infraction sanctionnée par un retrait de permis de 6 mois ou plus. Les autorités du pays où a été commise l'infraction décideront du retrait du permis de conduire et communiqueront l'information aux autorités du pays de résidence qui pourront décider de l'appliquer telle quelle ou de la modifier pour l'adapter à leur propre législation.
A ce jour, tous les États membres n'ont pas ratifié la convention, qui entrera en vigueur 90 jours après l'achèvement des ratifications nationales. Cependant, tout État membre peut, au moment de l'adoption ou ultérieurement, déclarer que la convention sera applicable par anticipation dans ses rapports avec les États membres qui ont fait la même déclaration (90 jours après la date de leur dépôt). Mais, pendant cette période d'application anticipée, la Cour de justice des Communautés européennes n'est pas compétente.

Un permis de conduire délivré dans un pays tiers peut-être échangé (sous certaines conditions) contre un permis de conduire de modèle communautaire, après l'avoir présenté aux autorités compétentes de l'État membre de résidence.
Attention ! Les États membres de l'Union européenne ne sont pas obligés de reconnaître mutuellement ce permis, lorsque son détenteur prend sa résidence normale dans un autre État membre de l'Union européenne.

 

INFRACTIONS AUX CODES DE LA ROUTE

Chaque État membre dispose de son propre code de la route.
Pour qu'il y ait une certaine harmonisation de la signalisation routière, les États membres de l'Union européenne ont néanmoins signé la Convention de Vienne en 1968, qui liste et définit les pictogrammes des signes routiers existant sur le plan international.
Les États membres peuvent décider d'utiliser ou non tous ces signes.

Bien que la Commission européenne recommande aux États membres d'établir certaines normes en matière de sécurité routière, celles-ci varient selon les États :
- limitation de vitesse sur autoroute : 110 km/h (Danemark et Suède), 112 km/h (Irlande et Royaume-Uni), 120km/h (Belgique,    Espagne,   Finlande, Grèce, Luxembourg, Pays-Bas et Portugal), 130km/h (Allemagne, Autriche, France et Italie);
- limitation de vitesse en agglomération : 50km/h dans tous les États, sauf en Irlande et au Royaume-Uni (48km/h);
- port de la ceinture : obligatoire dans tous les États;
- taux d'alcoolémie : 0,2mg/ml (Suède), 0,5mg/ml (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce,
  Pays-Bas et Portugal), 0,8mg/ml (Irlande, Italie, Luxembourg et Royaume-Uni).

Un conducteur ne respectant pas les codes de la route nationaux devra payer une amende dans le pays où il a commis l'infraction. Très souvent, s'il n'a pas été interpellé avant qu'il ne retourne dans son pays de résidence, aucune poursuite ne sera intentée contre lui. Concernant les normes nationales obligatoires, un État membre ne peut exiger qu'un véhicule immatriculé dans un autre État membre comporte des équipements (éléments de carrosserie, clignotants...) qui ne sont pas obligatoires dans l'État membre où ce véhicule est immatriculé (voir particularités en fin de page).

Le système du permis à points, instauré en France depuis 1992, existe également dans quatre autres États membres de l'Union européenne : Allemagne, Grèce, Irlande et Royaume-Uni.

 

CONTRÔLE TECHNIQUE ET IMMATRICULATION

Le contrôle technique effectué dans le pays d'immatriculation de la voiture est valable dans tous les pays de l'Union européenne.
L'immatriculation doit s'effectuer dans le lieu de résidence, y compris pour les véhicules achetés dans un autre État membre de l'Union européenne.

 

ASSURANCE

Tous les contrats proposés par des compagnies d'assurance européennes couvrent, sans surplus de prime, la responsabilité civile pour les dommages corporels et matériels qui pourraient être provoqués dans n'importe quel pays de l'Union européenne. La garantie s'étend à tous les passagers du véhicule.
Les indemnisations se font selon la législation du pays où a eu lieu l'accident. Mais si le régime d'assurance du pays d'immatriculation du véhicule assuré est plus favorable aux victimes, c'est en général ce régime qui est appliqué.
Dans chaque pays membre de l'Union européenne, un Bureau national d'assurances automobiles garantit le règlement des sinistres en cas d'accident provoqué ou subi par un véhicule originaire d'un autre pays de l'Union. Si un véhicule français a un accident avec un véhicule allemand en Italie, le Bureau central des assurances italien dédommage les victimes et se fait ensuite rembourser par l'assurance du responsable de l'accident.

Source : Centre d'Information sur l'Europe

 

EQUIPEMENT

Un gilet de sécurité fluorescent et homologué est obligatoire dans certains pays : Espagne, Italie, Portugal, Autriche et tout conducteur n'en possédant pas dans son véhicule s'expose à une amende. Ce gilet doit se trouver dans l'habitacle et non dans le coffre du véhicule. Il est à revêtir dès que vous sortez du véhicule. Il vous permettra d’être mieux vu par les autres automobilistes et d'éviter ainsi de nombreux accidents. Les gilets autorisés doivent répondre à la norme EU 471.

Autriche :
Le gilet est obligatoire à partir du 1er mai 2005.

Italie :
Le gilet est obligatoire depuis le 1er avril 2004, pour toute personne devant sortir de son véhicule sur routes et autoroutes en cas de mauvaise visibilité ou de nuit.

Portugal :
Le gilet est obligatoire à partir de la fin de l'année 2004.

Espagne :
- 2 triangles (1 pour mettre à l'avant du véhicule, et 1 à mettre l'arrière en cas de panne)
- 1 veste de sécurité réfléchissante (ce type de veste fluo que portent la marée chaussée lors de travaux sur la route)
- 2 cales pour immobiliser le véhicule
- 1 boite d'ampoules de rechange (originale de la marque du véhicule).
Si ces équipements font défaut : amende minimum de 90 euros à payer sur le champ pour tous les étrangers, sous peine d'immobilisation du véhicule.

Allemagne :
Depuis le 1er janvier 2005 : pour les motos, une trousse de secours et une veste fluo.

France :
Aucune obligation particulière pour ce genre d'équipements. La boite d'ampoules de rechange n'est pas obligatoire mais fortement conseillée.

Source : http://www.code-route.com

Accueil